Boutures de plantes grasses enracinées dans l'eau pour propagation

Mes astuces pour faire des boutures de plantes grasses dans l’eau

Les plantes grasses sont devenues une véritable tendance en matière de décoration d’intérieur et d’aménagement paysager. Leur entretien facile et leur capacité à s’adapter à différents environnements font de ces plantes des compagnons idéaux pour les jardiniers amateurs ou experts. La technique de la bouture de plante grasse dans l’eau, qui est simple et efficace, permet de multiplier aisément ce type de végétation.

Comprendre ce qu’est une bouture de plante grasse dans l’eau

Dans la nature, il n’est pas rare que certaines parties des plantes se détachent accidentellement de la plante mère, atterrissent sur le sol humide et finalement développent des racines pour devenir de nouvelles plantes indépendantes. Ces phénomènes surviennent fréquemment chez les plantes grasses, notamment les espèces avec des feuilles succulentes (comme les Echeveria) ou des tiges épaisses (comme les Crassula).

Bouture de plante grasse en eau, étape de propagation aquatique

Choisir la bonne plante-grasse

Toutes les plantes grasses ne sont pas compatibles avec la méthode de bouturage dans l’eau. Les espèces ayant des feuilles ou des tiges très charnues, comme les Sedum et les Sempervivum, risquent de pourrir dans l’eau avant même de développer des racines. D’autres espèces conviennent mieux à cette technique, par exemple :

  • Crassula ovata (arbre de jade)
  • Echeveria (certaines variétés)
  • Haworthia attenuata (zebrina)
  • Senecio haworthii

Préparer la bouture

La première étape consiste à prélever une partie saine et bien développée de la plante grasse choisie. Il s’agit d’une feuille entière ou d’un morceau de tige.

Détacher soigneusement les feuilles

Pour détacher une feuille en évitant au maximum de la blesser, il faut procéder avec délicatesse : placez deux doigts de chaque côté de la base de la feuille, puis appliquez une légère pression en faisant bouger la feuille de gauche à droite, jusqu’à sentir qu’elle se décolle de la tige principale. Certaines plantes peuvent aussi être propagées à partir de rosettes prenant naissance sur les côtés de la tige principale.

Couper les tiges

S’il est préféré de faire une bouture à partir d’une tige, il faudra utiliser un couteau propre ou un sécateur aiguisé pour couper un morceau de tige long de quelques centimètres, en veillant à bien nettoyer l’outil entre chaque coupe pour éviter toute propagation de maladies. Il est préférable d’effectuer la coupe juste en dessous d’un nœud (point d’insertion des feuilles).

Procéder au bouturage des succulentes dans l’eau

Une fois la ou les boutures préparées, il est temps de passer à la mise en eau proprement dite.

Disposer les boutures dans un récipient

Pour favoriser le bon développement des racines, il faut que le fond du récipient soit transparent et propre. Les bouteilles en plastique ou les petits vases conviennent parfaitement. Remplissez le récipient d’eau jusqu’à ce que les tiges ou les bases des feuilles touchent légèrement le liquide sans être complètement immergées.

Placer le récipient dans un endroit adéquat

Le récipient doit être placé dans un lieu lumineux, mais pas trop chaud : si possible, évitez une exposition directe aux rayons du soleil. La température idéale se situe entre 18 et 25°C.

Surveiller et changer l’eau régulièrement

L’eau doit être changée toutes les semaines, voire plus fréquemment en cas d’apparition de dépôts ou de moisissures. Il faut aussi ajouter quelques gouttes de liquide organique pour nourrir les futures racines.


Au bout de quelques jours (ou parfois plusieurs semaines), des racines devraient apparaître à la base des tiges ou des feuilles. Une fois qu’elles ont atteint une longueur comprise entre 2 et 5 cm, il sera temps de passer à la phase suivante.

Planter les boutures racinées

Dès que les jeunes racines font leur apparition, les boutures sont prêtes à être plantées dans un substrat spécifique aux plantes grasses. Ne précipitez pas cette étape, car le rempotage peut provoquer un certain stress chez la jeune plante et causer la perte des nouvelles racines si elles ne sont pas assez développées.

Préparer le substrat

Les plantes grasses préfèrent un sol bien drainé pour éviter l’asphyxie des racines et la pourriture des parties aériennes. Un mélange constitué pour moitié de terreau ordinaire et pour moitié de sable de rivière grossier est généralement idéal pour recevoir les boutures.

Boutures de plantes grasses en croissance dans un récipient d'eau transparent

Disposer les boutures racinées

Faites un petit trou au centre du pot rempli de substrat avec un outil ou votre doigt, et placez-y délicatement la tige ou la feuille racinée, en veillant à ne pas abîmer les fragiles racines. Recouvrez ensuite les racines avec un peu de substrat, jusqu’à ce que la base de la feuille ou de la tige soit en contact avec le sol.

Arroser et entretenir

L’arrosage doit être modéré et effectué par le bas pour favoriser le développement des racines, il vaut mieux utiliser une soucoupe plutôt qu’un arrosoir directement sur le substrat.


Un apport mensuel d’engrais spécifique aux plantes grasses peut aussi aider au bon développement de votre bouture dans les premiers mois suivant le rempotage.

Lisa Delamarre

Je m'appelle Lisa Delamarre, une passionnée de jardinage et de ses techniques. Mon amour pour la nature et mes années d'expérience en matière de jardinage m'a poussé à partager mes expériences et mes techniques de jardinage avec vous. En tant que rédactrice du site Secret du Jardin, je m'efforce de vous fournir des conseils pratiques et des astuces pour embellir et rendre magnifique votre espace vert !

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires